ITINÉRAIRE DE CARÊME Jour 18 : “Prière régulière”

« Mon Seigneur et mon Dieu, donne-moi tout ce qui me rapproche de Toi », s’exclame saint Nicolas de Flüe dans la deuxième partie de sa célèbre prière.

Dans la théologie mystique, cette partie du chemin spirituel serait appelée la « voie illuminative ». Cela signifie qu’après les processus intenses de purification – tant active (dont nous avons déjà parlé un peu) que passive – nous pouvons mieux connaître Dieu.  Dans la voie illuminative, l’Écriture Sainte commence à nous parler plus clairement, notre façon de prier change, nous obtenons plus de lumière pour notre chemin à la suite du Seigneur…. Bref, le chemin devient plus facile.

Read More

ITINÉRAIRE DE CARÊME | Jour 17 : « La vertu de force et de prudence »

Lorsque l’on aborde ce que l’on appelle les « vertus cardinales », on commence normalement par la vertu de prudence. Cependant, étant donné que les jours précédents nous avons discuté de la lutte ascétique contre les passions, il est approprié que nous traitions d’abord de la vertu de force d’âme.

La vertu de force d’âme

En effet, nous avons besoin de cette vertu pour ne pas abandonner la lutte et pour pouvoir supporter toutes les adversités, et parfois même les défaites. Il s’agit d’un aspect important de la force d’âme : c’est la capacité de supporter quelque chose pour un bien plus grand et d’être prêt à endurer des souffrances pour cela.

Read More

ITINÉRAIRE DE CARÊME | Jour 16 : « Rétrospection et perspective »

Au cours des derniers jours de notre saint voyage vers la fête de la Résurrection, nous avons examiné les vices qui assiègent notre âme et veulent la subjuguer. En leur résistant et en les combattant, comme nous l’enseignent avec force les maîtres de la vie spirituelle, nous coopérons activement au processus de purification intérieure.

La lutte contre les vices ne cesse pas tout au long de notre vie, et c’est ainsi que Dieu nous forme sous les aspects les plus divers. Il nous faut de la ténacité et de la persévérance, afin de ne jamais céder à nos mauvais penchants, ce qui reviendrait à abandonner.

Read More

ITINÉRAIRE DE CARÊME | Jour 15 : « La lutte contre l’orgueil »

Le vice spirituel le plus difficile à vaincre est sans aucun doute l’orgueil. Il faut une lutte constante et une forte grâce de Dieu pour fuir l’orgueil et vivre dans cette humilité qui le contrecarre et l’affaiblit de manière décisive.

Jean Cassien décrit l’orgueil en ces termes : « C’est une bête cruelle, qui attaque férocement même les parfaits et peut blesser avec un poison mortel ceux qui sont proches de la perfection ».

Read More

ITINÉRAIRE DE CARÊME | Jour 14 : « La lutte contre l’acédie et la vanité »

Sur notre chemin vers la grande fête de la Résurrection, nous devons traverser chaque jour consciemment et avec la grâce de Dieu, comme une étape sur le chemin. Pour cela, nous avons besoin de persévérance, car sur notre chemin nous pouvons rencontrer un démon que les pères du désert appelaient « acédie » ou « démon du midi ». Cette acédie, que nous pouvons décrire comme une paresse spirituelle, est liée à la tristitia (tristesse) dont nous parlions hier. Les moines dans le désert ont été attaqués par l’acédie, mais elle peut nous affecter aussi, il est donc bon d’en savoir au moins quelque chose.

Read More

ITINÉRAIRE DE CARÊME | Jour 13 : « La lutte contre la tristesse »

Dans notre itinéraire de Carême, nous poursuivons aujourd’hui la lutte contre les vices, qui fait partie de la voie purgative. À cette occasion, nous nous concentrerons sur le vice de la « tristitia », c’est-à-dire la tristesse.

  1. Lutter contre la tristesse

“Chasse loin de toi la tristesse », dit le sage Ben Siracide, « car la tristesse en a perdu beaucoup, elle ne sert à rien. » (Sir 30, 23).

Read More

ITINÉRAIRE DE CARÊME | Jour 12 : « La lutte contre la cupidité et la colère »

En poursuivant le thème de la lutte contre les vices, nous parlerons aujourd’hui de la cupidité et de la colère.

  1. La lutte contre la cupidité

Jean Cassien fait remarquer que ce vice devrait être plus facile à combattre, car son objet n’est pas ancré dans notre nature. Cependant, si nous avons donné une place à la cupidité, alors, selon Cassien, elle devient un vice encore plus dangereux que les autres, dont il est difficile de se débarrasser. Saint Paul affirme également que « la racine de tous les maux, c’est l’amour de l’argent. » (1 Tim 6,10), car elle peut devenir le carburant de divers autres vices.

Read More