L’amour triomphera

Download PDF

Am 8,4-6.9-12

Écoutez ceci, vous qui écrasez le malheureux pour anéantir les humbles du pays, car vous dites : « Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée, pour que nous puissions vendre notre blé ? Quand donc le sabbat sera-t-il fini, pour que nous puissions écouler notre froment ? Nous allons diminuer les mesures, augmenter les prix et fausser les balances. Nous pourrons acheter le faible pour un peu d’argent, le malheureux pour une paire de sandales. Nous vendrons jusqu’aux déchets du froment ! » Ce jour-là – oracle du Seigneur Dieu –, je ferai disparaître le soleil en plein midi, en plein jour, j’obscurcirai la lumière sur la terre. Je changerai vos fêtes en deuil, tous vos chants en lamentations ; je vous obligerai tous à vous vêtir de toile à sac, à vous raser la tête.

Je mettrai ce pays en deuil comme pour un fils unique, et, dans la suite des jours, il connaîtra l’amertume. Voici venir des jours – oracle du Seigneur Dieu –, où j’enverrai la famine sur la terre ; ce ne sera pas une faim de pain ni une soif d’eau, mais la faim et la soif d’entendre les paroles du Seigneur. On se traînera d’une mer à l’autre, marchant à l’aventure du nord au levant, pour chercher en tout lieu la parole du Seigneur, mais on ne la trouvera pas.

En clair, Dieu confronte son peuple à ses transgressions, quelles qu’elles soient. Son intention est que les hommes se détournent des voies de la perdition, afin qu’ils soient ouverts à toutes les bénédictions et à tous les bienfaits dont leur Père céleste veut les combler. Que se passerait-il si les gens se détournaient de leurs voies errantes, et si la grâce et la lumière de Dieu pouvaient briller sur eux ?

La réponse à cette question au niveau individuel peut être trouvée lorsque nous voyons une personne qui embrasse la grâce de la conversion. Il se détourne alors du mal, trouve le sens de sa vie, commence à avoir faim de la vraie nourriture, de la Parole de Dieu et de tout ce qui s’y rapporte. Il s’éloigne de ses penchants désordonnés et cherche à faire le bien. Il se tourne vers la lumière et les ombres cèdent. Un véritable voyage commence !

Or, ce qui arrive à une personne en particulier peut aussi arriver à tout un peuple ou à toute une nation.

Ces jours-ci, nous nous souvenons avec une grande joie de la décision prise il y a deux ans par la Cour suprême des États-Unis, renversant le célèbre arrêt « Roe v. Wade ». Tous ceux qui luttent pour la vie, en particulier pour la vie des enfants à naître, ont été comblés par cette décision de la Cour suprême, qui a annulé une loi profondément injuste et mauvaise qui avait fait de l’avortement un droit constitutionnel dans tout le pays. À partir de 2022, chaque État pourra lui-même réglementer ou interdire l’avortement. Les premières réactions de certains États ont montré qu’ils voulaient cesser de promouvoir ce crime et protéger légalement la vie des enfants à naître.

Prenons le temps de faire le point sur la signification de ce changement. C’est un moment historique ! De nombreux États vont-ils rejeter la culture de la mort et choisir la voie de la vie ? En d’autres termes : certains dirigeants politiques sont-ils en train de revenir aux commandements de Dieu ? Sont-ils en train d’empêcher un plus grand mal de s’abattre sur leurs citoyens ? Un rayon de la lumière de Dieu est-il en train de descendre sur le pays et sur le cœur de nombreuses personnes ? Une véritable conversion aura-t-elle lieu et se répandra-t-elle ? Une « séparation des esprits » aura-t-elle lieu ?

Il se pourrait bien qu’il en soit ainsi ! Cette décision a été prise par la Cour suprême le 24 juin 2022, précisément le jour où l’Église a célébré la fête du Sacré-Cœur de Jésus cette année-là, coïncidant avec la date à laquelle la Nativité de saint Jean-Baptiste est normalement célébrée. Signe que l’amour triomphera sur tout ! Signe d’espérance ? Oui, mais cette « heure de grâce » doit être accueillie et poursuivie.

En ce mois de juillet, dédié au Très Précieux Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ, nous lui confions l’intention que cesse dans le monde l’effusion du sang des enfants innocents, et que sa mort expiatoire soit accueillie pour recevoir le pardon des péchés les plus graves ! L’un d’entre eux est le meurtre d’enfants innocents, pour lequel toutes les personnes impliquées – directement ou indirectement – ont besoin du pardon de Dieu.

Que le Seigneur accorde la grâce d’une conversion sincère, afin que la lumière brille à nouveau dans le monde et que les ténèbres cèdent la place !

%d blogueurs aiment cette page :